Electronica - 1

pour 8 musiciens

 Durée ~10' 

crée le 30 jan. 2019

Salle Maurice Fleuret | CNSMDP

Paris (FR)

par

Simon Proust chef

Ensemble InterContemporain

Flute bs., picc., Emmanuelle Ophèle

Clarinette Basse, Alain Billard

Contrebasson, Paul Riveaux

Trombone, Jérôme Naulais

Percussion, Samuel Favre

Musiciens du Conservatoire

Accordéon, Vincent Gailly

Piano, Takuya Okaki

Contrebasse, Sulivan Loiseau

   

Plan de la fin de la première section

Prolongation d’une réflexion entamée à l’occasion de l’Académie 2018 du Festival de Lucerne, Electronica-1 pour 8 musiciens est un premier palier vers une esthétique plus radicale. En réduisant les matériaux et les textures, en développant une organisation particulière de figures musicales dont l’exploration a débuté avec ma pièce Appel pour clavecin et électronique ou Analogies pour 16 musiciens, je recherche une forme de minimalisme inspiré notamment par les musiciens de musique électronique Mark Fell ou Rashad Becker.

Electronica-1 questionne le rapport entre rythme, battue et pulsation à travers l’alternance d’états synchronisés (homorythmie) et d’états désynchronisés (hétérorythmie). Cette partition propose une nouvelle forme de notation rythmique : dans le début de la pièce en particulier, le chef suit une ligne rythmique qui détermine sa battue. À chacun de ses gestes correspond une attaque instrumentale du tutti. La mesure toujours répétée diffère légèrement par l’action du chef d’orchestre. La pulsation devient ainsi irrégulière, le rythme résultant ovoïde, et tandis que l’ensemble évolue vers une mise en boucle plus régulière, l’accordéon se dissocie de la battue du chef et ralentit de façon extrême. Lorsque la texture se désynchronise et devient plus éclatée, la battue devient régulière et le chef n’a alors plus d’emprise directe sur les musiciens.

Intitulée ainsi en hommage aux nombreuses esthétiques de musique électronique de la fin des années 70 jusqu’à certaines formes contemporaines expérimentales, Electronica-1 est la première pièce d’une série. Divers aspects de la musique électronique seront ainsi développés dans chaque pièce par les moyens de l’écriture instrumentale. Ici, le travail sur le rythme et certaines textures caractéristiques du style confiées à l’accordéon irriguent toute la pièce
  ■

© 2018 by Samir Amarouch.

  • SoundCloud - Cercle blanc
  • YouTube - Cercle blanc