Analogies

pour 16 musiciens

 Durée ~9' 

crée le 1er déc. 2017

Salle Maurice Fleuret | CNSMDP

Paris (FR)

par

Simon Proust chef

Musiciens du Conservatoire

Flûte I aussi Piccolo

Flûte 2 aussi Piccolo

Hautbois

Basson

Cor

Trombone

Percussion 1 – grosse caisse, 

tambour de bois, glockenspiel, gong

Percussion 2 – grosse caisse, 

tambour de bois, glockenspiel, gong

Piano

Violon I (1-2)

Violon II (1-2)

Violon Alto

Violoncelle

Contrebasse

   

Entre bruits naturels et sons artificiels, les instruments acoustiques imitent une nature numérisée. Les différents objets sonores employés présentent des morphologies à la lisière entre artefacts et sonorités organiques.  Les erreurs que la machine peut générer lors des processus de numérisations sont exploitées comme des erreurs dans notre manière de percevoir. Cigales ou sons de synthèse, chants d’oiseaux ou scintillements électroniques, souffle ou bruit blanc, timbre ou harmonie ? Analogies propose un voyage entre paysage réel et paysage virtuel, entre état de conscience éveillée et état de conscience altérée. La pièce se découpe en quatre sections ininterrompues :

Violent et implacable comme une machine
Nuit d'été
Apparitions électroniques
Coma

Je la dédie à mon père.

© 2018 by Samir Amarouch.

  • SoundCloud - Cercle blanc
  • YouTube - Cercle blanc

Rue Saint Maur

75011 Paris

FRANCE

samir.amarouch[at]gmail.com