Area

pour quitette à vent et orchestre

Durée ~15' 

crée le 21 juin 2018

Abbaye de Moyenmoutiers (FR)

par

David Hurpeau chef d'orchestre

Orchestre + | Aval'anche Quintet

amarouch_area_skis.png

plan de la dernière section

Expérience.


L’expérience du concert est une expérience du temps. Contrairement à la musique que vous entendez chaque jour à la télévision, la radio et sur vos autres appareils muni de haut-parleurs, la musique de concert a cette particularité de vous obliger à l’écouter. Parce que le corps est prisonnier de l’espace-temps de la salle où le concert est donné, l’écoute est contrainte et la possibilité de zapper n’est plus permise. J’entends souvent dire que telle ou telle œuvre n’a pas été comprise. Mais sachez que la musique ne dit rien qui puisse être compris de façon intelligible. Il existe un monde, un univers, entre l’envie, les motivations et les idéaux d’un compositeur,  et la façon dont son œuvre sera entendue et comprise. Comme plaisantait Stockhausen « la musique est toujours un malentendu ». Il faut passer outre cette envie de compréhension pour entrer dans une œuvre. L’important est que telle ou telle musique vous fera ressentir ou imaginer des choses et des sensations que vous n’auriez pas imaginées ou vécues sans cette musique. Ici réside le véritable sens de la création. Et l’attitude qu’il faut avoir lors d’un concert de création est d’être ouvert à toutes potentialités.

Inspiration.


En ce qui concerne Area, une courte section dans ma pièce Analogies pour 16 musiciens a retenu mon attention. Les glissandi de cor et basson que j’avais imaginé de façon purement abstraite présentaient une morphologie connue : celle des chants des loups. Trop courte dans Analogies, cette section a été développée à l’orchestre. Pour ce faire, j’ai décidé de me tourner vers ceux qui pourraient m’ouvrir à de nouvelles idées sonores : les loups eux-même. J’ai donc analysé de nombreux enregistrements des chants de l’amour des loups. Loin du hurlement ancré dans l’imaginaire collectif, les chants de l’amour sont d’une beauté et d’une complexité incroyables. Ces sonorités inouïes furent ainsi autant de potentialités à explorer dans mon travail de compositeur. Les musiciens sont répartis dans l’espace de sorte à encercler le quintette, à l’instar d’une meute de loups communiquant au sein de leur territoire, de leur aire de répartition. Le cor de l’orchestre en écho à celui du quintette, les cordes en écho aux cors entonnent des mélodies issues de ces chants.

© 2018 by Samir Amarouch.

  • SoundCloud - Cercle blanc
  • YouTube - Cercle blanc

Rue Saint Maur

75011 Paris

FRANCE

samir.amarouch[at]gmail.com